L’hiver

L’hiver

Comment aborder l’hiver ? Continuer à faire ce que l’on vous a appris, c’est à dire vous comporter toujours de la même manière quelque soit le temps ?

Ou bien s’insérer plus tranquillement dans le flux du moment en prenant en compte cette saison ?

La “philosophie du Feng Shui” nous apprend à nous préserver pour durer, ces mots vont prendre encore plus de sens avec cette saison hivernale.

Vous avez vu avec l‘automne que vous êtes souvent en lien avec une saison bien plus que vous ne le croyez ! A travers vos humeurs, vos façons de faire ou d’être, vos envies, ….

Depuis fin juin, les jours raccourcissent un peu chaque jour, le point culminant étant le solstice du 21 décembre. Le jour le plus court ou grand Yin comme évoqué dans la culture chinoise. Et c’est pour nous le jour du début de l’hiver en général !

Sauf que….

Selon la tradition chinoise, l’hiver débute dès le 7 novembre, tout doucement, presque “mine de rien” ! Et cette saison se terminera début février avec la fête du printemps.

Regarder et appréhender notre environnement selon la culture chinoise, c’est accepter de chausser d’autres lunettes, et se rendre compte que nous avions également dans nos cultures des usages ou coutumes bien plus proches de la Nature que nous ne le sommes aujourd’hui.

Mais revenons à l’hiver.

Si nous gardons le parallèle fait la saison précédente avec la culture Celte, les druides fêtaient Samonios début novembre. Cette fête célébrait une période un peu hors du temps, un entre-deux avec l’arrivée d’une nouvelle année.

…..Cette période de Samonios nous permettait de nous débarrasser de ce qui nous entrave, de nos “branches mortes”. Nous pouvions par exemple enterrer quelque chose qui symbolise ce dont nous voulions nous débarrasser ou bien en faire le deuil. En retournant à la Terre, nos “branches mortes” retournaient ainsi dans le grand cycle de la vie…..Samonios était donc une période de rupture, abolissant l’ordre et la structure du monde ; et permettant au chaos de les mettre en valeur et de les rendre ainsi confortables psychologiquement. Dans le passé, cette période de libération et de désordre était manifestée extérieurement : les barrières des champs étaient démontées et jetées dans les fossés, on déplaçait les bêtes du voisin dans un autre prés, les enfants faisaient des facéties…… Les Druides ne fêtaient … pas Halloween comme on peut le lire parfois ! mais Samonios qui est, elle, une fête religieuse.
C’est le temps de la vieillesse, de la mort, des ancêtres. Cette période est placée sous le signe du Scorpion, signe ….. de la transformation.*

La culture populaire de nos campagnes, prenait elle pour repère “l’été de la Saint Martin” entre la Toussaint et le 11 novembre. Les températures montant systématiquement de quelques degrés à cette période, ce moment représentait les derniers jours de douceur et l’on considérait qu’ensuite l’hiver s’installait pleinement.

Débutait donc une période de repli et de préparation du printemps suivant.

Encore une fois, la connexion à la Nature et la Terre dirigeait la Vie. Et les anciens géomanciens chinois n’ont fait qu’observer ces mêmes informations et les synthétiser dans leur calendrier lunaire.

L’hiver symbolise l’apogée du Yin, la fin d’un cycle, avant la renaissance (du printemps).

Nous allons donc retrouver les qualités propres du Yin en lien avec cette période : intériorisation, calme, repos (dans le sens absence d’agitation, de mouvement) et ressourcement.

L’hiver, la saison de l’Eau

L’hiver est associé à l’élément Eau. Cette saison comprend les mois de Novembre (Cochon), Décembre (Rat) et Janvier (Boeuf). Elle débute le 7 novembre pour se terminer le 4 février.

L’Eau peut nous paraître étrange comme métaphore, nous l’associons plus volontiers aux plaisirs de l’été ! Pourtant il est facile de trouver de l’Eau en hiver : brouillard, pluie, neige, gel, …

Comme pour toute chose, il y a 2 facettes d’un même élément.

L’Eau en hiver, c’est ici la métaphore d’un retour à soi (qui a pu débuter la saison précédente avec le recentrage), voir de “descente en eaux profondes” : c’est donc un moment favorable à l’introspection.

Une pause, avec le calme comme leitmotiv.

L’hiver pour s’accorder à la métaphore de l’Eau, c’est la possibilité en poussant un peu plus loin :feng shui lieux d'équilibre

  • l’Eau se faufile. Elle n’a pas de forme et peut donc potentiellement se modeler à toutes les formes qu’elle rencontre : le lien ? L’adaptation à ce qui est. L’occasion de composer avec….
  • L’Eau s’écoule, elle est fluide : elle est en lien avec la communication mais également la transmission, les échanges, la parole : on pense à maintenir ou renouer le dialogue.  
  • l’Eau est source de vie et symbolise également l’apparition de la Vie dans de nombreuses traditions : on pense à se ressourcer (avouez que ce mot parle de lui-même, je vous mets le lien vers une belle définition)

 

Encore une fois, prêter attention à ce qui vous entoure et influe subtilement sur vos vies permet de mieux appréhender certains moments, certaines situations. Sans tomber dans une forme d’excès, vous pouvez tirer profit de cette saison en restant attentif à vos fonctionnement ou réactions.

Une idée d’un excès d’Eau ?

  • L’Eau est sombre et profonde : là on fait le lien avec une certaine froideur dans le comportement, une tendance à la solitude voir l’isolement, au détachement -repli excessif.
  • Trop d’eau peut également amener certains à la dispersion, l’éparpillement, au désordre, un côté volubile …
  • L’Eau à un mouvement descendant, là c’est le côté “descente dans les profondeurs” excessif qui porterait à vivre des émotions en lien avec la peur, l’inquiétude, l’anxiété. Je reviendrais sur cette partie plus bas.

Informé de ce qui vous pousse dans une direction plus qu’une autre, vous êtes plus facilement en alerte dès que votre comportement ou vos actions tombent dans une forme d’excès.

Reprenons le parallèle avec les végétaux : en hiver toutes les plantes ont perdu leur feuillage, leur vie se concentre sous Terre (dans la profondeur 😉 oui, concentrée dans les racines) et rien ne se voit. Plus rien ne parait pour résister au froid.

Les plantes et végétaux sont donc en mode “repli”, concentrés sur l’essentiel. Aucune force n’est déployée vers l’extérieur, leur énergie est concentrée afin de passer au mieux l’hiver.

Donc pour vivre au mieux cette saison et ramener plus de cohérence dans vos comportements, l’hiver c’est la bonne saison pour :

  • feng shui lieux d'équilibreCocooner ! Bref, de rester au chaud, de faire le plein de lecture, de vous dorloter, vous et vos proches. Les Danois et leur concept du Hygge l’ont bien compris ! C’est basiquement le meilleur moyen de recharger vos batteries internes… de vous ressourcer 😉
  • Echanger, parler, communiquer….
  • Faire un retour sur l’année écoulée par un/des moment(s) introspectif(s). Pas de pression, sans jugement mais en toute objectivité, vous avez le temps. Les nouveaux projets et/ou objectifs se caleront d’eux-même et naîtront avec le renouveau du printemps 

A noter que la transmission des ascendants envers les enfants et petits-enfants prend une résonance particulière à ce moment de l’année. Gardez cela en tête à l’occasion des fêtes.

 

 

L’hiver, la saison qui fait peur ?

Pas très gai en apparence ! ….mais bien plus simple que cela en à l’air. L’hiver, le froid, la nuit qui est plus longue que le jour …. : on retrouve des éléments liés à l’insécurité.

Ce sont donc des sentiments en lien avec la peur, l’angoisse, l’anxiété, la frayeur ou encore les phobies qui peuvent resurgir en cette période d’hiver.

D’ailleurs en hiver, il y a souvent 2 camps : ceux qui adorent cette saison occasion de ballades dans la neige, de fêtes en famille et de moments passés au coin du feu. Et il y a ceux qui détestent : nuit trop longue, froid, grosse fatigue de fin d’année…

Cependant, vouloir fuir cette saison hivernale et les sentiments qu’elle peut occasionner en vous en multipliant les activités, c’est tomber là encore dans l’excès de l’élément Eau. Le côté volubile et éparpillé…

« …. l’hiver, on retrouve une angoisse existentielle, celle de la lumière qui ne reviendra plus. Le froid est associé au noir, au royaume des ombres, aux cauchemars. » selon Isabel Korolitski.*

En effet, l’hiver avec les températures qui descendent vous oblige à un vrai retour sur vous-même : contrairement à l’été où tout se passe dehors, l’hiver vous vous regroupez dans la chaleur du foyer. Et vous ne faîtes pas rentrer n’importe qui chez vous.

En restant en lien avec ce que porte cette saison de l’année, vous pouvez rester alerte sur ce qu’elle peut induire chez vous, il vous sera ainsi plus facile de limiter tout excès dans un sens ou dans l’autre et de retrouver une forme d’équilibre.

Pour ceux que cela intéresse, je vous mets ici le lien vers un article pratico-pratique très intéressant permettant de créer les conditions d’écoute de vos émotions. C’est un praticien en Shiatsu de Nantes qui l’a mis en place auprès de ses patients. 

En MTC, ce sont les organes (méridien) du Rein et de la Vessie qui y sont associés et qui se trouvent donc naturellement nourris par cette saison. Tout excès vécut au niveau émotionnel ou dans vos activités sociales peut donc là aussi venir les déséquilibrer et dans les cas extrêmes les épuiser. Car le Rein stocke votre capacité énergétique, celle transmise par vos parents et ascendants et celle “produite” par ce que vous consommez (alimentation, boissons, …) et l’air que vous respirez.

Un déséquilibre sur ces organes peut entraîner différents problèmes comme : perte de mémoire, frilosité, acouphène, perte de l’audition, douleurs lombaires ou articulaires ou encore fatigue générale, infection des voies urinaires, …. Au niveau psychologique se sont comme déjà évoqué peur, anxiété, angoisse, difficulté(s) régulière(s) à s’adapter au changement ou bien sentiment de suspicion, de jalousie en lien eux avec le méridien de la Vessie qui sont d’autres signaux d’alerte.

Afin de renouer avec un équilibre, l’hiver est donc un bonne saison pour :

feng shui bordeaux

  • Faire une pause douillette et intimiste : ralentir le rythme, se coucher tôt si l’on en a besoin, bref prendre soin de soi. Et puisqu’ils sont à leur apogée, c’est à cette période que le Rein & la Vessie constitue leur stock d’énergie pour les mois à venir à travers un mode de vie équilibré. 
  • Se couvrir chaudement particulièrement la zone des lombaires, voire s’installer avec une bouillotte dans le bas du dos au retour d’un long moment passé dehors. Mais également se couvrir la tête, les pieds.... tout cela peut sembler basique voir simpliste mais représente le 1er pas pour prendre soin de soi, de son corps, en accord avec cette saison.
  • Garder un œil serein sur vos émotions et autres coup de blues, ce sont autant d’occasions d’extérioriser certains sentiments enfouis.

Ecrire  pour évacuer peut être un moyen simple, accessible à tous. Et temporiser tout en veillant à ce qu’ils ne perdurent pas si vous ne faites pas face à une situation inhabituelle. Nous ne pouvons pas être perpétuellement super heureux, mais face à une situation émotionnelle négative qui perdure il est bon d’être accompagné.

  • Maintenir une activité sportive douce, qui n’épuise pas vos réserves ! Pour ceux que cela intéressent un lien concernant le Qi Gong et un vers une pratique en Yoga.

 

L’hiver, la saison de la saveur salée

Encore une fois, notre alimentation suit le cours des saisons, des aliments qui lui sont propres viennent ainsi nourrir le méridien du Rein (méridien dont vous avez commencez à prendre soin enfeng shui lieux d'équilibre automne pour rappel).

Ajuster votre alimentation en accord avec cette saison c’est donc faire le plein d’énergie dans tous les sens du terme !

C’est la saveur salée, qui n’a rien à voir avec le fait d’ajouter du sel !, qui est donc à privilégier à travers les aliments. Pourquoi cette saveur plus qu’une autre ? Le sel permet de retenir l’eau (et donc les fluides corporels) dans le corps.

En été, par la transpiration nous évacuons également de nombreux sels minéraux, il est donc temps maintenant de les récupérer à travers votre alimentation de cette saison d’hiver (bouillon de légumes, ragoûts, et mets naturellement salés comme les poissons, fruits de mer ou viandes fumées).

D’autres part, les risques de refroidissement étant important, il est donc primordial de manger et de boire chaud. 

Cela peut sembler stupide, mais le nombre de personnes grandissant qui consomment des crudités en permanence, de l’eau glacée ou des desserts eux aussi glacés ou simplement sortant juste d’un frigidaire de façon répétée est très surprenant.

De manière générale, privilégiez :

  • des aliments toniques (c’est à dire en MTC tonifiant le sang, l’énergie,…)
  • des aliments de saveur tiède voire chaude si les températures sont très basses 
  • par grand froid un peu d’alcool est possible (le fameux vin chaud est donc bienvenu)

Pour l’anecdote, par grand froid les paysans dans les villages mettaient leur bouteille de vin consommée au quotidien près de l’âtre afin que leur boisson soit à minima tempérée.

  • des modes de cuisson comme : sauté long, ragoût, friture sans excès (faîtes vous plaisir avec des beignets de temps en temps par exemple), en cocotte et les potages

Voici quelques exemples d’aliments propices à cette saison :

  • Les céréales (complètes ou demi-complètes) et légumineuse qui devraient représenter jusqu’à 50% de votre assiette en hiver : riz, millet, sarrasin, quinoa, orge ou encore pois cassés, pois chiches, haricot secs, lentilles, …
  • les légumes eux peuvent être légèrement diminués dans leur quantité (environ 30% de votre assiette) mais restent bien présents : toutes les courges, légumes racines, et autres feuilles vertes : blettes, épinards…. Quant aux fruits privilégiez ceux de saison et ceux séchés qui vous apporteront les calories nécessaires, sans oublier les fruits oléagineux.
  • les aliments considérés comme tonifiants que sont les viandes, volailles, poissons et fruits de mer dont la quantité peut être augmentée :  crustacés, huîtres, porc, canard, ….

Toujours pour affronter le froid grandissant le matin, vous pouvez commencer à tester le petit déjeuner salé en week-end. Avec l’habitude, vous verrez qu’il ne vous faudra pas plus de temps pour le préparer en semaine. 

Si vous vivez en région montagneuse et que la fromage à la part belle dans votre quotidien, consommez-le le matin ou au déjeuner en priorité. Les plats traditionnels de montagne permettent en général de bien “tenir” face au froid. Réservez sa consommation le soir à une occasion festive.

Vous retrouverez en détail les aliments propres aux mois de Novembre, Décembre et Janvier en cliquant sur le mois concerné.

Je terminerai comme pour la saison précédente : à travers quelques actes simples, vous pouvez renouer facilement avec l’hiver. Tout en gardant en tête les excès possibles afin de rester alerte.

Vous rapprocher de ce que la saison « porte en elle » c’est aussi économiser vos forces. Vous n’avancez plus à contre courant, vous suivez un peu plus le flux de vie. Le surfeur qui surfe la bonne vague, vous vous rappelez ?

Ne pas forcer là où cela résiste.

Finalement, rien de compliqué. Il suffit de porter un peu plus souvent votre attention sur vous, au lieu de chercher systématiquement à vous projeter vers l’extérieur. Au début c’est une vraie gymnastique, petit à petit cela devient simple et évident.

Vous vous en doutiez un peu, alors à vous, à nous tous, de jouer !

 

 

Sources : 

*http://calendrier.celtique.free.fr

*http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Bonheur/Articles-et-Dossiers/L-hiver-nous-rechauffe-le-moral

www.nantes-shiatsu.fr

Share Button
signature eau


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.