Décembre : se régaler tout simplement

Décembre : se régaler tout simplement

En décembre, on a souvent en tête les fêtes de fin d’année et leurs repas copieux ou tout du moins répétitifs…mais c’est aussi une période bien froide où les légumes du potager sont peu nombreux et où nous recherchons du réconfort dans nos assiettes !

Instinctivement les soupes et gratins sont souvent au menu. Et plus le mois avance, plus nos pensons aux mets et saveurs plus festives, bref notre gourmandises augmente.

Petite revue de nos traditionnels marchés avec une incursion de l’énergétique chinoise.

 

Côté alimentation locale

Ce sont les fêtes de fin d’année qui rythment le mois de décembre. Les étals s’enrichissent donc au fur et à mesure que le fin du mois approche. Avec l’arrivée des 1ères truffes certains fromages voient également leurs parfums améliorés par ce champignon si odorant.

Mais avant les fêtes, les menus souvent simples et réchauffant sont de mises. En lien avec les légumes de saison, leur cuisson souvent longue embaume la maison et nous apporte réconfort et chaleur.

 

Côté alimentation selon l’énergétique chinoise

Le mois de décembre débute le 6 décembre et se termine le 7 janvier.

Il est rattaché au signe du rat et est donc le 2nd mois de l’hiver.

« Au cours du onzième mois, l’organe des reins est juste en abondance, le cœur et les poumons sont affaiblis ; il convient d’augmenter la saveur amère et d’interrompre le salé.
Tonifier et régulariser poumons et estomac.
Fermer les barrières* en se rassemblant calmement afin d’accueillir le départ du « Yang ».

Sun Si miao, Les Prescriptions valant mille onces d’or.

  • On cesse de stimuler sa nutrition avec la saveur salée, cela permet de freiner son action dominatrice sur le cœur, forte en hiver.      
  • On consomme l’amer subtil qui soutient le cœur affaibli. 
  • On tonifie les poumons avec certains aliments.
  • On tonifie avec les mêmes aliments (que pour le poumon) l’estomac en en ajoutant quelques autres afin d’accueillir le Yang et de favoriser son essor. 

*La fermeture des barrières

La fermeture des barrières concerne ….. notre axe énergétique vertébral en rapport avec trois niveaux du corps : le centre des lombes (l’apophyse épineuse de la 2e lombaire), le centre associé au cœur (l’apophyse épineuse de la 5e dorsale), enfin le centre ouvrant vers la tête (point situé entre axis et atlas à la base postérieure du cou).

 

Enfin, vous verrez/lirez souvent dans des conseils pour préparer votre corps à d’éventuels excès lors des repas de fêtes, de prendre jus de citron et eau chaude dès le matin au réveil.

Faîtes attention à ne pas consommer trop de saveur acide ! Suivant votre propre situation cela peut même avoir l’effet inverse de celui escompté. Même si la saveur acide peut permettre de retenir les liquides, votre foie se trouvant sur-stimulé vous ressemblerez à une “pile électrique” et le méridien du Rein lui ne pourra faire face. Le citron dans de l’eau chaude n’est pas une mauvaise chose en soit, mais il ne convient pas à tous.

 

Le récap pour s’y retrouver au marché. (pour rappel, les aliments présentés ci-dessous représentes les grandes lignes directrices du mois. La météo plus ou moins chaude, le manque d’eau ou encore des événements climatiques inattendus peuvent faire varier les récoltes).

 

Côté alimentation traditionnelle, on privilégie :

Les volailles & autres viandes : bœuf, mouton, porc, lièvre, lapin, dinde, oie, chapon, poulet, poularde, foie gras

Les produits de la mer & rivière :  préférez toujours des pêches à la ligne quand cela est possible et venant de pêcheur locaux.

Huîtres, oursins, saumon fumé, praire, bouquets, palourdes, saint-jacques, merlan, rouget-barbet, homard canadien (pas d’homard breton normalement), langouste (mais le prix est souvent exorbitant), bar, dorade.

C’est la fin : hareng

Au potager : privilégiez les produits de producteurs locaux en lieu et place de ceux importés et hors saison.

les carottes, navets, poireaux, potirons, les choux (Kale, brocolis, chou-fleur, chou frisé, romanesco, rouge, blanc, Bruxelles…), crosnes, céleris, salsifis, épinards, blette ou bette, cardons, endives, betterave, crosne, topinambour, pomme de terre, patate douce, champignons cultivés, radis noirs, salades (mâche, cresson, pissenlit sauvage) ou encore raves, panaispotimarrons et butternut et citrouille.

 

Les fruits : les fruits des Antilles : banane, mangue, litchis, ananas, physalis…., marrons, clémentines voire les 1ères mandarines et autres agrumes, dattes, kakis, noix, noisettes, pommes, poires : crassane par exemple, kiwis du pays, 

C’est la fin : du raisin, certaines poires arrivent en fin : vous pourrez toujours en trouver malheureusement mais elles auront passé beaucoup de temps en frigo et auront perdu leur saveur.

Les fromages : brie, camembert, livarot, pont l’évêque, parmesan, cantal, maroilles, munster, mont d’or, saint nectaire, vacherin, roquefort.

Autres : truffes

 

Sources :    https://www.papillesetpupilles.fr/2016/12/les-produits-de-saison-decembre.html/

je sais cuisiner – Ginette Mathiot 

Coté diététique selon l’énergétique chinoise, on privilégie :

Les volailles & autres viandes : dinde, poularde, chapon, poulet, lapin, canard, bœuf, caille, pintade, mouton.

Pour tonifier les poumons poulet, lapin.

Pour tonifier l’estomac : le canard, la caille, le bœuf.

Pour soutenir le cœur : viande de pintade et de mouton.

On diminue : jambon et salaisons.

Les produits de la mer & rivière : dorade, oursins, huîtres, coquilles saint jacques.

Pour tonifier les poumons : la sole.

Les produits de la mer sont en général de saveur salée. On veille à ne pas trop en consommer afin de soutenir le cœur. Question d’équilibre !

Au potager  : potirons, radis noirs, céleri rave, mâche, endives, les choux.

Pour soutenir le cœur :  endives, navets, cardes ou cardons, échalotes.

Pour tonifier les poumonschou chinois, épinards, navets, carottes, ciboule, pousses de bambou,  courges d’hiver, poireaux.

Pour tonifier l’estomac chou-rave, panais, endive, pleurotes. 

Les fruits : pommes, poires, clémentines, noix.

Pour tonifier les poumons : amandes, noix.

Pour tonifier l’estomac : pommes, poires, l’avocat et le raisin

Les fromages : ceux de chèvre et de brebis ne sont normalement plus disponible à partir du milieu ou de la fin du mois. En effet le lait de ces animaux servira bientôt uniquement pour leurs petits.

Vacherin

Autres : les céréales à choisir complètes ou semi-complètes et légumineuses, le maïs.

Pour soutenir le cœur riz sauvage, sarrasin, seigle, chicorée.

Pour tonifier les poumons : riz long, millet, quinoa, avoine, tournesol, miel.

Pour tonifier l’estomac orge, pois, pois chiches

On limite la saveur salée que l’on trouve dans : la sauce de soja, le sel, les sauces (sauce d’huître, sauce aux haricots noirs) les algues, les olives ou anchois (tapenade !).

Sources :  https://www.yang-sheng.org/recommandations-pour-le-mois-de-decembre_1437

Diététique énergétique mode d’emploi – R. ZAGORSKI
La diététique du Tao – P. SIONNEAU R. ZAGORSKI
Maigrir avec la diététique chinoise – R. ALLARD

 

 

 

Et côté cuisine ?

feng shui lieux d'équilibreLes recettes de gratins ne manquent pas !

Le traditionnel Lyonnais aux cardons peut être l’occasion de cuisiner ce légumes dont on ne sait pas toujours quoi faire.

Mais pouvez aussi tenter un gratin aux fenouils (zappez les tomates qui sont hors saison même si elles apportent un plus à la recette) ou encore le plus classique endives au jambon.

Vous pouvez aussi laisser cuire tranquillement une soupe à la moelle qui sera nourrissante et fortifiante en cette saison (rien ne vous empêche d’y ajouter des légumes et de consommer le bouillon avec du tapioca par exemple). Plusieurs repas en une préparation.

Testez les frites de céleri rave au four, c’est simple et cela permet de manger ce légume autrement qu’en soupe ou rémoulade.

 

Et si vous pouvez trouver des truffes fraîches abordables (pour ceux qui peuvent se rendre en Dordogne sur les marchés spécialisés, c’est l’idéal) régalez-vous de “simples” œufs brouillés aux truffes ou encore mariez les cardons à la truffe comme le propose Papilles & Pupilles !

 

Pour les becs sucrés

Ne passez pas à côté des délicieuses brioches en lien avec Noël pour des matins gourmands ! …ou pour vos goûters.

A première vue elles se ressemblent toutes un peu, mais leurs saveurs sont différentes et donne envie de toutes les savourer (ce que j’ai fait …oups).

feng shui lieux d'équilibre

On commence par un petit tour du côté de l’Italie avec le Panettone (certes un peu long à réaliser, il vous “obligera à prendre le temps 😉 ), ou encore le plus accessible Bisciola della Valtellina découvert grâce à Carole du blog Alter Gusto.

En Autriche, place au stollen. Puis on passe par la Suède avec les Kanelbullar ou le Danemark avec leurs “cousines” les Kanelsnurrer. Mais vous pourrez aussi savourer les Lussekatter au moment de la Sainte Lucie.

Retour dans l’hexagone, où en Provence c’est la pompe à huile qui fait carrément partie des desserts de Noël, mais rien ne vous empêche de la déguster différemment. Il y a aussi le fameux Kougloff qui vient lui d’Alsace et à l’origine était préparé pour les grands moments festifs (noël, mariage, …).

Enfin partez en Grèce, avec le Politiki Vassilopita brioche traditionnelle dégustée pour le réveillon du 31 décembre.

Et n’oublions pas le délicieux pain d’épices qui prend tout son sens en ce mois de décembre. Vous en trouverez également de nombreuses déclinaisons chez Alter Gusto, elle en crée une nouvelle version chaque année.

 

Certes, toutes ces brioches n’ont rien à voir avec une nourriture en lien avec l’énergétique chinoise, mais consommées sans excès (afin de ne pas générer de déséquilibre pour certains organes comme la rate) et de préférence, au goûter elles peuvent participer à un beau moment de douceur et de partage. Vous avez le choix et de quoi vous régaler.

Faites-vous du bien et prenez soin de vous !

 

Share Button
signature eau


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.