Le printemps

Le printemps

Tout doucement, presque à pas feutrés, les jours allongent !

1 minute ce jour, 2 minutes le lendemain, puis rien, 3 minutes ensuite, ….si bien que fin janvier pour peu que le temps soit clair et ensoleillé, nous nous apercevons à la fin de la journée que la lumière du jour est bien là ! Bien plus présente qu’il y a un mois.

C’est un émerveillement tout simple, presque désuet que j’adore. Voir ces “moments de jour” ou de lumière encore un peu plus présent, c’est la petite chose “toute bête” qui met le sourire aux lèvres.

Certes, le moment est subtil, pour peu que l’on soit plongé dans ses préoccupations ou pressé de rentrer chez soi, on y prête pas toujours attention. Il devient bien plus évident dès février.

Ces jours qui rallongent, portent en eux une belle information : le retour du printemps !

Reprenons notre parallèle avec la culture celtique. Début février, c’est Ambiuolcios qui était fêté.

“Située autour de début février, c’est le moment où la vie reprend. Nous sentons les premiers frémissements du Printemps, …. la graine se prépare à donner naissance à la future plante….
Ambiuolcios est ….une fête, célébration de la Déesse-Mère, elle est placée sous la bienveillance de Brigantia, Déesse de la maternité et du foyer. …… Cela se manifeste dans la nature par l’herbe qui reverdit, annonçant que la vie n’était qu’en gestation dans le ventre nourricier de la Terre…. C’est une fête essentiellement féminine, maternelle, lunaire. …….. les femmes et les enfants rassemblés imageaient la fonction Maternelle, la fertilité et la perpétuation de la vie……. Brigantia est aussi la Déesse de la poésie, de la guérison et du renouveau…… C’est un temps pour passer du noir de l’hiver au vert de l’élan vital du printemps, de la putréfaction nécessaire à la germination……. Avec l’équinoxe de Printemps autour du 21 mars c’est un symbole de renaissance à la vie, de vitalité, de joie et de bonheur qui apparaît. Le jour est de même durée que la nuit. C’est une porte qui s’ouvre et nous sommes invités à la franchir et à accueillir l’énergie nouvelle qui se présente. Nous sommes incités à sortir de la Nuit en sortant des maisons, à redevenir actifs……C’est aussi une phase  d’apprentissage et de découverte. Le printemps favorise la prise de conscience de la nouvelle vie qui mène vers l’expansion ; il apporte les prémices des futures chaleurs, des futures réalisations.”

Et il y a aussi la chandeleur – Imbolc- qui était une fête celtique (reprise à son compte par l’église ensuite) et signifiait également au monde paysan qu’il était temps de repartir dans les champs. Je l’avais évoqué ici dans ce sujet sur le nouvel an chinois.

Du côté de la Chine, la fête du printemps et du renouveau est un moment très important.
Connu chez nous sous le terme de “nouvel an chinois, cette fête basée sur le calendrier lunaire dure 15 jours ! C’est une fête très colorée qui, comme souvent, réunit la famille et reste encore aujourd’hui très importante. Cette célébration met en scène traditions et intègre de nombreux rites en relation avec les nombreuses croyances propres à ce peuple (Cf. la danse de l’éclosion du riz par exemple évoquée dans le lien ci-dessus et vous comprendrez enfin pourquoi tous ces pétards sont utilisés !).

Quelque soit la latitude, février sonne le retour à la vie d’une manière large et est célébré en cela. 

saisons yin yangIci avec le printemps, nous sommes dans une croissance du Yang, qui prend place petit à petit au sein du Yin (et arrivera à son apogée cet été). N’oubliez pas que ce symbole traduit le mouvement-cycle de chaque chose, y compris celui du temps !

Février annonce le printemps tout d’abord avec un temps Yin avec la croissance souterraine (pensez au monde végétal), la remise ne marche. Puis viendra la phase Yang tournée elle plus vers l’extérieur, autour du 21 mars.

Alors regardons comment aborder le printemps, dès février, et suivre le mouvement amorcé par le flux de la vie.

 

 

 

 

Le printemps, la saison du Bois

Et nous repartons du côté de l’énergétique chinoise, le Printemps est donc associé à l’élément Bois. Il intègre les mois de Février (Tigre), Mars (Lapin-Lièvre) et Avril (Dragon), débute en général le 4 février pour se terminer autour du 6 mai (nous basculerons en été à ce moment là).

Le Bois, c’est la métaphore d’un mouvement d’expansion, de développement, c’est donc une saison où il convient de se déployer petit à petit vers l’extérieur, de nous “grandir” en quelque sorte.

En poussant l’analogie avec l’élément Bois :

  • le Bois est vigoureux, il se développe vers le haut : occasion pour nous de nous développer avec par exemple tout ce qui est formation, coaching,…
  • le Bois sert à construire : il nous permet d’élaborer nos projets avant de passer à la mise en oeuvre ultérieurement,
  • Le Bois est chaleureux : là on pense à toute la partie émotionnelle mise en avant avec la générosité, l’empathie, les partages, …retrouvons ou choisissons notre intelligence du cœur en cette période !

Et sans tomber dans l’excès comme toujours ! Comment ? Quand nous en faisons toujours plus en nous éparpillant et agitant dans tous les sens. Ou encore quand nous multiplions les projets sans jamais aller au bout des choses,….

lieux d'équilibre abeille

 

Si nous jetons un œil du côté végétal : même si nous ne voyons pratiquement rien du monde sous terrain “les choses” bougent, les graines ont commencé leur germination. Les 1ères fleurs sont d’ailleurs très importantes pour de nombreux animaux, au sortir de l’hiver ils ont besoin de nourriture.
Une saison pluvieuse ou avec des gelées tardives a un impact bien plus important que l’on ne pense.

 

 

Portés par l’influence de cette saison, nous sommes souvent sans même nous en rendre compte en symbiose avec les différentes activités qui y sont reliées et ce qu’elles portent en elles “énergétiquement”. Nous n’avons pas totalement perdu ce lien mais il est de plus en plus mince, subtil, prêt à disparaître.
Le ramener dans nos conscience est un moyen simple de s’y relier et ainsi le rendre plus présent.
C’est aussi l’occasion de faire les choses en fonction du temporel, de le prendre en compte (et ainsi de prendre soin de soi, de trouver son équilibre voire de s’ancrer pour reprendre un terme à la mode) dans un monde qui nous propose de faire tout ce qui nous plait quand nous en avons envie. Exemples tout bêtes : manger des fraises en décembre, multiplier les activités extérieures en janvier sous couvert de bonne résolution, etc….

Alors le printemps, c’est la bonne saison pour : 

  • Vous connaissez l’expression “grand nettoyage de printemps” ?! elle prend tout son sens ici. L’occasion d’éliminer ce qui ne convient plus ou n’a plus d’utilité pour faire place au nouveau. (différent du moment de nettoyage évoqué à l’Automne qui là sert à préparer l’hiver débarrassé du superflu, ici au Printemps il est envisagé comme une occasion d’apporter du neuf par la suite, opportunités ou autres…)
  • Créer, inventer ! : relié au créatif par le dessin à la main, l’écriture (pas devant un ordinateur hein 😉 ), que se soit par la création pure (sculpture, peinture, …) ou par son côté plus conceptuel : inventer de nouveaux modes de fonctionnement, mettre en place des événements novateurs, …
  • Et regarder avec humour vos tendances à l’éparpillement…éviter au Bois de multiplier ses branches de façon trop anarchique ! Focalisez-vous sur un nombre de nouveaux projets limités afin de les mener à bien.

 

 

 

Le printemps, la saison de la colère

Avec le mois de février, nous avons souvent un rythme soutenu dans nos activités.  De nombreux projets professionnels ou personnels (voire les 2) lancés dès début Janvier sont en cours, l’envie de mettre plus souvent le nez dehors et de reprendre le sport vient se greffer à tout cela. Le quotidien, la famille, … 

colère blog lieux d'équilibreSans compter, qu’il arrive aussi que nous sortions de l’hiver parfois fatigué, et cerise sur le gâteau le changement d’heure peut lui aussi venir nous bousculer. Multitudes d’activités, fatigue, ….habitués à faire ce que nous voulons quand nous le décidons, nous pouvons vite nous énerver quand les choses ne prennent pas la tournure souhaitée ou n’avancent pas assez vite à notre goût !

Doucement.

Rappelez-vous que nous ne sommes qu’au début du Printemps. C’est la graine plantée dans le sol qui commence juste à sortir de Terre. Ou encore le bourgeon de l’arbre qui n’est pas encore une fleur.

 

Pourtant pourquoi avons-nous le sentiment d’être un peu plus “à fleur de peau” ? Peut-être parce que c’est en lien avec cette saison, et que nous répondons à cette influence bien inconsciemment !

En MTC, ce sont les organes du Foie et de la Vésicule Biliaire qui sont associés à cette saison. Avec eux, des sentiments en lien avec la colère, l’irritabilité, la défiance, les caractères râleurs, soupe au lait, au jugement facile ou tout simplement faisant preuve de sur-émotivité peuvent se retrouver naturellement sur le devant de la scène.

Tout excès (d’activité ou alimentaire par exemple) pourra donc voir ces émotions monter en flèche : un Foie sur-sollicité et ce sont querelles ou disputes trop régulières, mais encore difficulté à se lever le matin, procrastination, mal aux yeux et/ou vision floue ou bien bouche pâteuse….qui peuvent être présents. Alors qu’en bonne santé, ce même organe est source de courage et de prise de décision. L’énergie du Foie est liée à l’affirmation de soi, de son point de vue face aux autres ou encore à l’individualité.

Concernant la Vésicule biliaire, elle apporte bravoure et pouvoir de décider de notre vie. Elle gouverne la prise de décision à court terme et les jugements, elle est d’ailleurs le « contrôleur du jugement », celle qui nous permet de « trancher ». Si elle est faible : ce sont incapacité à trancher justement, manque d’élan pour se réaliser, absence de courage, …
En excès : nous aurons à faire à un tempérament dominant, qui a la critique facile, qui tend à décider pour tout le monde.

Alors pour peu que ces organes  soient sur-sollicités, nos émotions peuvent vite s’emballer ! D’autant plus que la saison du Printemps venant les “nourrir” naturellement, inutile d’en rajouter non ?

Rester alerte sur ces différent états et essayer de retrouver un “juste milieu” dans nos émotions, ramener de la douceur, de la bienveillance, tempérer nos envies d’aller toujours plus vite : cela pourrait être le “credo émotionnel” de cette saison printanière. 

Le Printemps, c’est donc la bonne saison pour :

  • apprendre à exprimer vos émotions différemment ! oui, oui, vous savez de façon constructive, sans accuser l’autre, plutôt en exprimant ce que cela induit chez vous, dans votre corps par exemple. Un petit tour par la CNV (Communication Non Violente) ? Attendre que le pic de colère soit passé par exemple et ensuite s’exprimer. Ramener l’émotionnel au corps, c’est aussi un bon moyen de court-circuiter le mental. Beau challenge, non ?
  • Rechercher à tempérer toute situation qui s’emballe trop vite. Prenez en compte le temporel ! Nous ne sommes qu’au début du printemps avec le mois de février (son apogée sera le mois prochain, le point culminant étant lors de l’équinoxe), vous pouvez de plus être fatigué. Ne courrez pas toujours plus vite ! Prenez en compte votre vitalité, vos forces actuelles, mais aussi vos faiblesses éventuelles.
  • Prêter une réelle attention aux petits pépins de santé. Vous savez, ces petits désagrément auxquels on fait à peine attention, et qui pourtant viennent révéler que quelque chose ne fonctionne pas comme cela devrait. Comme en Automne, cette saison est une saison de transition. Le corps doit donc s’adapter à ce mouvement et il peut avoir besoin d’aide. Ces saisons transitoires sont de bons moments pour consulter naturopathe, acupuncteur, homéopathe, ostéopathe ou tout autre soignant à votre convenance.

 

Restons juste alerte sur des conseils trop généraliste comme le fameux citron-eau chaude et autre détox systématique ou cure de jus de bouleau. Ils ne peuvent convenir à tous, nous sommes tous différents.

 

 

Le printemps, la saison de l’acide

Au sortir de l’hiver, nous avons souvent envie naturellement de choses plus légères. L’adaptation la plus facile à la saison du Printemps passe par nos assiettes.
Qui plus est, les aliments trouvés sur les étals du marché commencent à changer. 

aliments printempsAu Printemps c’est donc la saveur Acide qui est à l’honneur dans l’énergétique chinoise. Elle est en étroite relation avec le Foie et et la Vésicule biliaire (pour rappel, en MTC se sont plus les méridiens que les organes eux-mêmes qui sont nommés) qu’elle vient ainsi stimuler. 

Attention cependant à trop d’aliments acides, vous savez le fameux conseil du citron dans un verre d’eau chaude évoqué ci-dessus (oui je me répète, je sais !). Ce conseil simple et apparemment anodin peut venir sur-stimuler un foie déjà réveillé par la saison elle-même. Encore une fois, cela dépend vraiment de votre état initial. Et intégrez le fait que consommer beaucoup d’aliments déjà préparés vous amène à ingérer beaucoup d’acidité sans vous en rendre compte.

La saveur Acide à bien entendu son utilité en cette saison. Avec elle et à travers l’alimentation, c’est l’occasion de renforcer notre système immunitaire et de faciliter le fonctionnement de certains organes. 

 

“Le foie a pour fonction d’assurer la libre circulation de l’énergie dans le corps et de stocker le sang. Une alimentation trop riche, trop grasse, ou trop chargée d’aliments transformés, perturbe cette fonction de libre circulation, engendrant des symptômes de stagnations qui solliciteront excessivement l’activité du foie. En effet, une sollicitation trop marquée peut entraîner des réactions plus ou moins fortes à tous les niveaux autant physiologiques que psychologiques.”

Renouer avec le Printemps en douceur, c’est privilégier :

  • la saveur Douce à la saveur Acide pour soutenir la Rate et éviter les excès du Foie
  • un juste équilibre alimentaire, c’est à dire que vous devez éviter toute forme d’excès de nourriture et de boisson (comme souvent !)
  • les légumes verts, …ça tombe bien de nouveaux arrivent sur les étals
  • les viandes légères, les poissons (oubliez petit à petit les viandes grasses utiles en hiver)

Pour les modes de cuisson, là aussi un petit changement s’impose :

  • choisir les sautés courts pour les légumes ou viandes (le wok est idéal)
  • cuisson à la vapeur ou à l’étouffée
  • n’oubliez pas les condiments comme ail et échalote

Quelques exemples d’aliments ? 

  • côté légumes : asperges, artichaut, épinard, haricot mange-tout, tous les radis, oseille, pissenlit et autres salades amères, …
  • les céréales : blé, épeautre, orge, millet, soja, …
  • côté protéines animales : viandes maigres et poissons peu gras (pensez au fameux carême totalement en phase avec cette saison ou la viande est carrément proscrite!), fromages frais…

Vous retrouverez en détail les aliments à prioriser sur les mois de Février, Mars et Avril en cliquant sur les mois concernés.

Comme pour les saisons précédentes, pas besoin de spectaculaire, juste un peu plus de conscience dans nos actes, émotions et choix d’aliments permet de renouer avec cette saison du Printemps. Nous rapprocher de ce que la saison induit, c’est économiser nos forces.

Et avouez que les occasions de nous fatiguer ou d’aller à contre courant sont nombreuses dans notre mode de vie.

Bref, c’est à vous, à nous tous, de jouer. Passez un beau Printemps !

 

 

 

 

 

 

Sources : http://calendrier.celtique.free.fr/

diététique du printemps

chinoise

http://www.nantes-shiatsu.fr/blog/shiatsu_et_medecine_traditionnelle_chinoise

Share Button
signature eau


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.