Regarder derrière soi, pour mieux avancer

Regarder derrière soi, pour mieux avancer

Regarder derrière soi, pour mieux avancer

Il y a quelques temps que nous ne nous étions pas retrouvés ! J’ai mis à profit le mois de mai et sa ribambelle de ponts pour ralentir…et vous ?

Mais revenons à ce (drôle) de titre.
Tout y est presque dit. Abordé différemment, il s’agit de mieux connaître le passé de sa famille, ses ascendants, pour avancer plus sereinement et de façon plus légère.

Pourquoi de façon plus légère ? Car il y a différentes sortes de transmission qui s’opèrent au sein d’une famille. Les plus connues et visibles comme les  valeurs, le physique, voix ou encore accent, les biens (bien entendu) et autres objets, …les croyances aussi !

Mais d’autres formes de transmissions se jouent, souvent à notre insu. Elles concernent les “tâches inachevées” d’un ancêtre, secrets ou encore émotions particulières en lien avec une situation spécifique, voire certains interdits.

Eh oui, nous nous retrouvons parfois à “rejouer certaines scènes”afin de venir réparer une injustice ou restons prisonniers d’un fonctionnement qui ne nous convient plus sans en comprendre le pourquoi.

Alors prendre le temps de jeter un œil à son arbre généalogique, le construire même carrément et poser des questions aux plus anciens de la famille, pour avoir une idée plus précise de notre histoire dans sa globalité, c’est aussi nous permettre par la suite de mieux vivre notre présent.

Ce n’est pas toujours simple, il faut creuser, avoir envie de chercher les infos et c’est parfois même difficile face à des secrets lourds de conséquences, ….et c’est pour cela que la psychogénéalogie est un métier !

Heureusement, nous n’avons pas tous de lourds traumas dans nos familles, ne prenez pas cela comme “excuse” pour ne rien faire…..
Et il arrive même que la maison où nous vivons vienne nous aider en nous indiquant qu’il serait bon de jeter un œil de ce côté là ! Oui, oui.
Le Feng Shui vient, grâce à ce qu’il permet de décoder d’un lieu de vie, nous apporter cet éclairage supplémentaire !

Pourquoi vous parler de tout ça ? Parce que je suis entrain de travailler à un accompagnement qui permettra d’aborder ces différents points. Regarder un peu derrière soi pour ensuite mieux avancer.

L’objectif ? Vous permettre de retrouver Equilibre, force et Mieux-être.

 

En attendant cela, vous pouvez continuer à travailler votre ancrage ;-). Ce mois-ci une action toute simple.

Fermez les yeux et respirez calmement. Une fois apaisé(e), répondez à cette question : Comment est votre Terre ? *
Autrement dit, quand vous imaginez une Terre, quelle est la 1ere chose qui vient à vous, la 1ere image ? Est-ce une Terre mouillée ? Travaillée ? De la roche ou montagne ? Du sable ? Avec de la vigne ? Elle est plutôt aride ? …. surtout ne cherchez pas avec votre mental, laissez venir spontanément une 1ere image.

Cette Terre, c’est votre Terre d’origine qui est là et que vous ne connaissez pas forcément. Elle est comme intégrée à votre Etre.

A titre d’exemple, ma Terre est une Terre travaillée, labourée par des paysans avec un ruisseau qui court au loin. D’où l’image d’en-tête de ce sujet, même si cela ne correspond pas vraiment.

Ensuite, demandez-vous comment vous vous sentez face à cette Terre ?
Plutôt OK ou mal à l’aise ? Si tout est OK, vous pourrez utiliser cette connexion à votre Terre à chaque fois que vous aurez besoin d’un apaisement, de stabilité. L’idéal est même d’avoir quelque chose de physique et palpable sur vous qui est en lien avec cette Terre. Une fiole avec du sable, une feuille de vigne séchée dans votre portefeuille, vous balader 1 fois/semaine dans un lieu qui y ressemble fortement….laissez parler votre imagination sur ce point.

Si vous avez ressenti un certain malaise face à cette Terre qui est venue, il vous faudra en “trouver une autre”, c’est à dire créer, choisir celle qui vous convient pour vous y connecter.

A votre tour.

Ah, j’allais oublier : Juin 2019 nous propose de suivre simplement notre rythme ! inutile de s’agiter ou de vouloir forcer les choses, mais simplement garder le cap. Pour plus de détails vous pouvez lire le point de Marie-Pierre Dillenseger.

& à bientôt !

 

 

 

 

*exercice de MP Dillenseger

Share Button
signature eau

No comments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.